Le conseil consultatif

L’entreprise peut se doter d’un conseil consultatif, aussi appelé conseil d’avis ou encore « advisory board ». Il s’agit d’une démarche totalement volontaire qui s’inscrit dans un processus d’ouverture vers l’extérieur et d’amélioration permanente de la gouvernance.

La valeur ajoutée de ce conseil est de faire bénéficier l’entreprise de son expertise et des ses compétences techniques, pour la conseiller sur sa stratégie et sa gestion. Son attention se porte sur le long terme et l’équilibre des intérêts de l’entreprise et celui de l’actionnariat ou celui des associés (pour une sàrl).

Si la création d’un comité consultatif permet de pallier certains besoins de contrôle dans le cas où le conseil d’administration remplit un rôle plus juridique que fonctionnel, il ne diminue en rien les responsabilités et obligations des administrateurs. Ce comité peut faire des recommandations, mais la prise de décision, les risques qui y sont associés et les responsabilités qui en découlent sont du ressort du conseil d’administration ou de gestion (pour une sàrl).

Idéalement, le conseil consultatif devrait être composé de plusieurs membres internes (directeurs, administrateurs, actionnaires, collaborateurs de l’entreprise) et d’au minimum deux membres externes. Pour les petites sociétés, on peut imaginer un conseil consultatif à deux membres externes. Des réunions devraient avoir lieu au moins quatre fois par an.

 

Inspiré fortement de « Gouvernance d’entreprise. Quels défis pour les PME ? »